EJC 2020 Enjeux numériques dans les institutions culturelles

Rencontre virtuelle : "Enjeux et pratiques du numérique dans les institutions culturelles : regards croisés"Rencontre organisée dans le cadre de la 33è session des Entretiens Jacques Cartier

début de la session : 15h

 sur le site : www.XXX

Résumé à rédiger

Intervenants

XXXX

Le rapprochement de la Faculté des Arts de l’université d’Ottawa, de l’université Lyon 2, de l’université Jean Monnet et de l’ENS de Lyon, engagé depuis 2018 s’est concrétisé par l’organisation conjointe d’un atelier aux EJC 2019 à Ottawa, intitulé « Dialogues et collaborations à l’intersection de la culture et de la technologie ». Ce premier atelier a permis, entre autres, de faire émerger une thématique partagée autour des rapports entre la culture, le numérique et les arts que nous souhaitons approfondir en commun en nous concentrant sur les pratiques et les enjeux du numérique dans les institutions culturelles. La confrontation des pratiques canadiennes et françaises d’une part, et le choix de faire dialoguer plusieurs types d’institutions publiques ou associatives (archives, bibliothèques, musées), des universitaires et des entreprises du secteur privé nous semblent porteurs pour un partage des bonnes pratiques et dans une perspective d’innovation. Le site Lyon-Saint-Étienne se révèle particulièrement pertinent pour une telle réflexion, bénéficiant d’institutions culturelles diversifiées qui ont noué des liens étroits avec les universités ou avec des entreprises (par exemple, Bibliothèque municipale de Lyon, Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne, archives municipales de Saint-Etienne…).

Les avancées technologiques dans le vaste domaine du numérique ont indéniablement transformé les pratiques dans les institutions culturelles : elles ont occasionné des numérisations massives de corpus ou de collections, rendant disponibles des ressources pour la recherche, la pédagogie (rôle des bibliothèques virtuelles…) mais aussi pour la conservation et la valorisation de fonds d’archives inédits (fonds d’entreprises, collections muséales, …). Les dispositifs numériques (tablettes, bornes interactives,
…) ont également transformé la relation aux usagers des institutions.


Au-delà des usages, le numérique peut également avoir une incidence sur le statut de l’œuvre, le rapport à la culture au sens large, les missions des institutions et susciter de nouveaux modes de valorisation elles-mêmes créatives et originales. Des entreprises, start-up, associations se sont ainsi spécialisées dans ce type d’expériences contribuant elles-mêmes à bouleverser les usages. Des études nombreuses ont mis en lumière les effets de la révolution numérique dans ces institutions. Toutefois, la rencontre entre ces institutions, les entreprises du secteur numérique, les universitaires dans une perspective internationale pourra apporter un regard nouveau : pratique, prospectif et critique.

Le projet se veut ainsi pluridisciplinaire et plurisectoriel rassemblant des acteurs des milieux institutionnels, culturels, publics, privés (entreprises et startups) et associatifs. La thématique est à la croisée des secteurs culturel, académique et économique. Le projet émarge dans le chapitre Numérique et technologie des EJC 2020 mais il aurait aussi pu émarger dans le chapitre Culture, art et performance. 

La rencontre organisée permettra une fertilisation croisée entre ces différents milieux, apte à susciter de nouveaux types de collaborations. Le projet générera de nouvelles approches qui ne seraient pas possibles sans ce type de rencontre entre humanités et sciences numériques en phase avec les grands enjeux de notre époque. La crise sanitaire mondiale du Covid-19 a rendu encore plus saillant ce type d’enjeux : les institutions culturelles ont multiplié les supports numériques, mis à disposition des ressources et touché ainsi de nouveaux publics. Mais cela engage également à repenser profondément tant les pratiques que les usages, les relations entre les institutions et leur public et les  mutations engagées. Ces dernières ne touchent certainement pas de la même manière les bibliothèques et les centres d’archives d’une part et les musées d’autre part. Sur ce point également, le partage d’expériences franco-canadien et entre différents secteurs pourra se révéler fécond tant dans une perspective de bilan que de prospection.

En tout état de cause, les pratiques du numérique dans le monde de la culture se trouvent indéniablement à la croisée de différents enjeux qui concernent l’ensemble des citoyens en interrogeant les nouveaux rapports à la culture et au savoir qu’elles instaurent, les effets de structuration des territoires qu’elles pourraient rendre possibles, les conséquences sur la formation des élèves et des étudiants et l’évolution des métiers de ces secteurs. Ainsi, le projet contribuera également à la formation des citoyens, lesquels seront impliqués dans les sessions, grâce à des moments de rencontre ouverts, et à leur préparation pour faire face à l'avenir numérique.

Accès gratuit, inscription obligatoire.

Date limite des inscriptions : XXX

 

Formulaire d'inscription :







 Je désire m'inscrire à la rencontre virtuelle proposée le mercredi 4 novembre, à partir de 15h, sur la plateforme du Centre Jacques Cartier et accepte de recevoir par mail les informations relatives à la gestion de l'événement (lien de connexion, etc).

CONSIGNES RGPD / transfert des données au CJC ?