Habiter les marges

Habiter les marges, habiter la cité

Événement scientifique piloté par Pascale Pichon, sociologue à l'Université Jean Monnet (Centre Max Weber CNRS, Saint-Etienne), en partenariat avec la Cinémathèque de Saint-Etienne, le réseau "Aux frontières du sans-abrisme", l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Saint-Etienne et le SIAO Loire. 

Objectifs principaux :

- Explorer la thématique des bifurcations de l’habitat à ses marges en s’intéressant plus spécifiquement aux types d’habitats transitoires, temporaires, précaires, regroupés ici sous les termes « d’habitat passager » et prendre en compte l’une des conditions de l’hospitalité urbaine. La notion de « bifurcation » est entendue ici au sens anthropologique des jalons historiques de l’habiter humain : nomadisme/sédentarité, campement/maison, village/ville, immigration/migration... ;

- Considérer et mieux appréhender les modes d’habitat passager que sont le camp, le campement ou le baraquement, le bidonville, la favela, le camping … Ces modes d’habitat passager, datés historiquement eu égard aux contextes politiques et géopolitiques, sont paradoxalement, dans de nombreux cas, stables à l’échelle d’une vie ;

- Explorer les problèmes publics qu’ils recouvrent au niveau de l’hospitalité urbaine, les solutions qu’ils donnent à voir et les visées prospectives qu’ils enseignent et ainsi considérer la dimension proprement humaine de l’habiter dans ces architectures de la précarité;

- Présenter les premières conclusions d’une enquête socio-historique au niveau local : celle du camping Chantegrillet à Saint-Étienne depuis son origine au milieu du XXe siècle jusqu’à sa fermeture, puis la métamorphose du site en campement d’urgence.

 

Projection du film Bidonville : architectures de la ville future de Jean-Nicolas Ohron, Québec, Canada, 2013 (1h22).

Le documentaire Bidonville : architectures de la ville future propose une réflexion sur la problématique du logement à l’ère de la surpopulation des villes en nous révélant un point de vue sociologique et philosophique sur les constructions à échelle humaine.

Séance présentée par Pascale Pichon.

 

Le camping Chantegrillet de Saint-Étienne

L’enquête socio-historique conduite sur l’ancien camping municipal Chantegrillet de Saint-Étienne, de sa création jusqu’à sa fermeture, a été prétexte à une exploration sur les modes d‘habitat passager. Que signifie habiter lorsque l’on vit dans un habitat provisoire ou précaire, dans un campement, en camping ? Cette journée de projections et de présentations de travaux scientifiques nous entrainera sur les traces de l’habitat aux marges de la cité à Saint-Étienne et ailleurs : bidonville, camping et campement d’urgence. Une exploration des continuités et discontinuités historiques : un retour fers le futur ?

Journée ponctuée par la projection des films d'archives de la Cinémathèque : Chantegrillet (1961), Bidonville du champ de Mars (1962)... présentés par Pascale Pichon, sociologue, Université Jean Monnet, Centre Max Weber CNRS, Saint-Étienne, avec la participation des chercheurs du réseau "Aux frontières du sans-abrisme" et de professionnels du logement très social et de l'hébergement (SIAO)."

 

Pour aller plus loin :

Programme détaillé de la manifestation - en construction.