Portraits sonores

Portraits sonores de doctorants

Dans le cadre d'un atelier encadré par Anne Damon-Guillot à l'automne 2023, les étudiants de 2ème année de musicologie ont réalisé des portraits sonores de doctorants en ethnomusicologie de l'Université Jean Monnet. Les notes d'intention ci-après sont issues de leurs propres travaux.

 

Saina Zamanian 

 

La thèse de Saina Zamanian porte sur une Approche historique et épistémologique de la terminologie et de la notation de la musique iranienne. Noémie Riffard, Julie Galland, Anthony Taghakian et Jeanne Naumot-Peyrard, étudiants de licence, ont construit un échange dans lequel la doctorante évoque des caractéristiques de la musique iranienne, notamment ses liens et ses divergences avec la musique européenne écrite, illustrant ses propos avec un instrument phare de la musique classique iranienne : le târ. Leur montage suit l'ordre chronologique de l'entretien, en commençant par une approche historique de la musique iranienne dans l’Empire Perse. Il est ensuite question de la transmission orale et écrite ainsi que des spécificités communes de la musique iranienne avec d'autres pays du Moyen-Orient, en abordant la pratique de l’improvisation. La doctorante évoque aussi la notation développée par Ali-Naqi Vaziri, à l'origine d'un système d’écriture de la musique classique iranienne, ainsi que l’influence des méthodes européennes. Les étudiants ont inséré des extraits musicaux permettant d’illustrer les propos tout en aérant le dialogue. A la fin, ils ont voulu laisser leurs rires pour rendre l'authenticité et la convivialité de la rencontre.

 

Portrait de Lénaïc Parisot

 

La thèse de Lénaïc Parisot s'intitule La représentation des instruments japonais dans les jeux vidéo et leurs bandes-son. Florestan Bescobo, Alexandra Grgic, Ambre Ciroux et Tafridja Fahardine, étudiants en licence, ont décidé de laisser la parole à Lénaïc sans intervenir autrement que par le montage. Le récit est ponctué de transitions musicales provenant des jeux vidéo étudiés, afin que l'auditeur soit immergé dans l'univers sonore en question.

 

Portrait de Damien Verron

 

Damien Verron

Damien Verron a soutenu en 2012 une thèse en co-tutelle (UJM/Université de Montréal) : "De Leitrim à Sligo" : des sessions de musique traditionnelle instrumentale à danser irlandaise : systématique, interactions musique/environnement.

Tom Chadel, Kilian Brunon, Pierre Caton et Valentin Robert, étudiants en licence, proposent un portrait sous la forme d'une interview radiophonique, inventant pour l'exercice leur propre radio fictive : "Info ethno" et insérant un jingle. Ils se concentrent sur un concept théorique, la tripartition sémiologique, et les résultats analytiques et comparatifs obtenus par Damien Verron dans sa thèse. Le portrait commence par un « extrait aguicheur », selon le procédé utilisé dans divers interviews postées sur YouTube. Les étudiants ont ensuite choisi de laisser des extraits longs de parole, sans coupure, sélectionnés pour leur pertinence. Ils ont gardé également certaines de leurs réactions, à la manière de chroniqueurs dans une véritable émission de radio. Ils ont opté pour ce format de question/réponse pour la dynamique de l'échange. Les extraits sonores de musique irlandaise ont été enregistrés par Damien Verron sur le terrain. Ont été insérés deux extraits contrastants de deux sessions de musique irlandaise joués par le même musicien, mais pas dans les mêmes conditions, pour illustrer le travail comparatif réalisé par le chercheur. Sur le principe de l'écoute commentée, les étudiants ont laissé les extraits tels que Damien Verron les leur a présentés, captant sa réaction durant l'écoute.  Le portrait s'achève par une question large portant sur la définition de l'ethnomusicologie.

Crédits :

Le jingle « jazz » est un extrait libre de droit provenant du site pixabay.com.

Le jingle « électro » provient d’une chaîne youtube qui s’appelle RapaPips : https://www.youtube.com/watch?v=m9tBWdZTtn0&ab_channel=RapaPips

(c) source image : https://dance-emporium.fr/instructor/damien-verron/