Mémoire du travail en roannais

Programme de recherche "Patrimoines et territoires : mémoire du travail en Roannais"

Depuis 2011, le laboratoire Eclla (anciennement Centre Interdisciplinaire d’Études et de Recherche sur l’Expression Contemporaine )s’engage dans la préservation et la diffusion de la mémoire ouvrière par le biais de la numérisation, l’étude et la diffusion de photographies anciennes liées au patrimoine industriel. Des travaux ont notamment été réalisés sur le fonds Paul‑Martial du Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole et sur le fonds de l’entreprise Siemens-VAI, aujourd’hui conservé au musée d’art et d’industrie de Saint‑Étienne, dans le cadre du projet Viva Arts.

Initié en 2018 au sein du CIEREC, le programme de recherche « Patrimoines et territoires : mémoire du travail en Roannais » vise à conserver la mémoire du travail du territoire Roannais entre 1930 et 1985 à travers la numérisation et l’étude du fonds photographique Michel Lucas conservé au Musée des Beaux‑Arts et d’Archéologie Joseph Déchelette de Roanne. Ce photographe professionnel roannais était spécialisé dans l’industrie. Durant plusieurs décennies, il photographie les industries et leurs productions (industrie textile, métallurgie, papeterie…) ainsi que les commerces locaux. Les images de ce fonds ont une portée documentaire et narrative. Les divers reportages rendent compte de l'évolution du territoire et de son activité professionnelle, que ce soit à travers ses grandes industries ou ses petits commerces.

Le Musée a effectué un premier inventaire thématique du fonds permettant d’identifier les principales entreprises roannaises, couplé d’un recensement totalisant 9515 documents, parmi lesquels 5887 négatifs (sur plaques de verres, plans films et pellicule de formats divers) et 3628 tirages photographiques. La numérisation du fonds est en cours de réalisation. Elle a été confiée à la société NTA, entreprise d’insertion spécialisée dans la numérisation basée au Puy-en-Velay.

De nombreux métiers et activités sont représentés dans les archives photographiques du fonds Michel Lucas. Certaines entreprises du territoire comme Devernois sont encore en activité aujourd’hui. Mais beaucoup d’autres ont disparu. La connaissance des images du fonds exige de recourir à des spécialistes de différentes disciplines (histoire, histoire de la photographie, histoire des techniques, sociologie…), mais aussi aux acteurs directs et à leurs témoignages. Ces témoins appartiennent à une génération en train de disparaître. Pour que l’existence de cette mémoire ouvrière ne reste pas cantonnée aux boîtes d’archives, ce projet vise à documenter le fonds et le promouvoir auprès de spécialistes comme du grand public. Une fois la numérisation effectuée, il sera ainsi nécessaire de légender et documenter correctement les images pour les présenter au public. Les numérisations et la documentation réalisée sur le fonds Michel Lucas seront notamment mises à disposition du grand public sur la bibliothèque numérique de Roanne (memo-roanne.fr).

Parallèlement, un colloque international interdisciplinaire sur le thème « Patrimoines et territoires » a été organisé à l’IUT de Roanne les 7,8 et 9 novembre 2019, conjointement par Anne-Céline Callens (CIEREC)  et Jacques Poisat (EVS-ISTHME). Il a permis de confronter les approches patrimoniales menées sur le territoire Roannais à celles d’autres territoires en France et à l’étranger. Une présentation des travaux en cours sur le fonds Michel Lucas a notamment été réalisée à cette occasion. (Informations complémentaires sur ce colloque :  https://colloqueroanne.wixsite.com/2019).

Ce projet bénéficie du soutien de l’Université Jean Monnet à travers l’appel à projets recherche 2019 ainsi que du soutien de la DRAC Auvergne — Rhône-Alpes et de la région Auvergne — Rhône-Alpes dans le cadre de l’appel à projets « Mémoires du XXe et XXIe siècles en Auvergne — Rhône-Alpes ».

Contact : Anne-Céline CALLENS (anne.celine.callens @ univ-st-etienne.fr)