ARTS et anthropocène

Table ronde "Des traces pour réinventer notre rapport au monde"

Le 6 octobre 2020, le Projet A.R.T.S. a organisé une table ronde dans le cadre de la Rentrée de l'Anthropocène de l'École Urbaine de Lyon, et de la Fête de la Science 2020.

"Des traces pour réinventer notre rapport au monde".

L’ère de l’Anthropocène marque un paradoxe inhérent à l’activité humaine : nous serions fascinés par notre puissance et terrifiés par un avenir dans lequel nous ne saurions plus lire que notre déclin. Ruine, vestige, trace ou empreinte, l’enjeu semble alors de léguer quelque chose de notre passage sur terre. Les phénomènes climatiques conduisent à envisager d’autres manières de vivre ensemble qui ne soient plus tributaires de la séparation entre nature et culture.

À partir de productions et pratiques artistiques, scientifiques et pédagogiques, nous avons interrogé l’Anthropocène comme appréhension du temps qui passe et prise de conscience de la fragilité des sociétés mais aussi comme invitation à entrer en résilience, exploration de nouveaux imaginaires pour repenser notre rapport au monde.

Cette table ronde, organisée par le Projet A.R.T.S., était animée par Thierry JOLIVEAU, en présence des intervenants suivants :

  • Gwenaëlle Bertrand, maîtriesse de conférences en design, Université Jean Monnet/ CIEREC
  • Michel Depeyre, maître de conférences en histoire, Université Jean Monnet/EVS
  • Simone Fehlinger, chargée de recherche en design, Cité du Design de St-Etienne/Deep design Lab
  • Jorn Gorleff, histoire de l'architecture, Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de St-Etienne
  • George-Henry Laffont, géographe, Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de St-Etienne
  • Danièle Méaux, professeure en esthétique et science de l'art, Université Jean Monnet/CIEREC

A l'occasion de cette manifestation, trois doctorants ont réalisé une vidéo présentant les liens entre leur sujet de thèse et l'anthropocène :

Marie Bouchereau

"L'empreinte dans la littérature contemporaine de langue française : une enquête écocritique des directions créatives", sous la direction d'Yves Clavaron (UJM / CIEREC) et de Rachel Bouvet (UQAM / Figura)

Jonathan TICHIT

"Photographies de ruines contemporaines : objets problématiques de l'anthropocène et de ses temporalités", sous la direction de Danièle Méaux (UJM / CEIREC)

Fanny EHL

"Design végétal et critique urbaine : pour une déconstruction des représentations, des pratiques et des sols par la design", sous la direction de Guillaume Faburel (Lyon 2 / Triangle) et de Gwenaëlle Bertrand (UJM / CIEREC)

 

Contact : Projet ARTS (projet-arts @ univ-st-etienne.fr)