Conférence d'Amandine Vattaire

Le livre audio jeunesse : état des lieux, poétique et atoutsConférence d'Amandine Vattaire

de14h à 17h à la Médiathèque de Tarentaize, à St-Étienne.

Rencontre programmée dans le cadre du cycle de conférences Art - Enfance - Territoire

Le marché du livre audio est en pleine expansion à l’échelle mondiale. Aux États-Unis par exemple, les ventes se sont multipliées par dix depuis 2010, allant jusqu’à générer 1,3 milliard de recettes en 2020 (APA, 2020). Notre pays n’échappe pas à la règle, avec un marché estimé à environ 100 millions d’euros annuel, dans un article paru le 3 octobre 2022 dans le journal Les Echos (Richaud, 2022).
Or, malgré cette démocratisation récente, le livre audio reste encore peu étudié par les chercheurs, contrairement à d’autres médias de masse comme les jeux vidéo. C’est en partie parce qu’il est difficile de collecter des données. Mais il existe aussi des freins culturels : en effet, aujourd’hui encore, nombreux sont ceux qui estiment que le livre audio est réservé exclusivement aux aveugles ou aux enfants. Plus largement, l’adaptation audio d’un livre soulève la question de la légitimité de l’écoute par rapport à la lecture. Peut-on réellement dire que l’on lit une histoire lorsqu’on l’écoute ? Cela ne revient-il pas à tricher, à se faciliter la tâche ?
Il est vrai que les premiers livres audio étaient réservés aux aveugles. Mais aujourd’hui, les producteurs s’inspirent d'autres médias de masse pour leurs méthodes de production, notamment en recrutant des acteurs professionnels pour lire les ouvrages, ou en utilisant de la musique et des bruitages. Cela leur permet d’adapter plus d'œuvres afin d’attirer davantage d'auditeurs. Les avancées en matière de technologies du son ont donc été décisives dans la popularisation du livre audio ; la première partie de cette intervention aura donc pour objectif de retracer les étapes de son histoire dans les pays anglophones, grâce à des écoutes commentées d’archives.
Ce qui ressort également des différentes statistiques, c’est que les enfants sont particulièrement réceptifs au livre audio. Ainsi en 2017 en France, 50% des enfants âgés de 4 à 6 ans ont écouté au moins un livre audio dans l’année, contre 25% des 13-15 ans (Statista, 2017), et cela s’observe également en Angleterre et aux États-Unis.
Dans le cadre du cycle de conférences intitulé "Art-enfance-territoire" dans laquelle notre présentation s’inscrit, il nous semble donc important d’évoquer plus spécifiquement le livre audio jeunesse dans un second temps. Nous identifierons tout d’abord les différents styles de narrations pour enfants (lecture seule ou multi-voix, avec ou sans musique et/ou bruitages etc.). Cela nous donnera ensuite l’occasion d’aborder les bienfaits de la littérature sonore pour les enfants : en nous appuyant sur des travaux de recherche en neurosciences et neuropsychologie appliquée à la voix, nous tâcherons de comprendre comment le livre audio peut faciliter la compréhension d’un texte, optimiser l’apprentissage d'une nouvelle langue, ou encore encourager l’immersion et l’empathie de l'enfant, non seulement pour les personnages de l’histoire, mais aussi envers la voix qui lit.
La conférence sera émaillée de plusieurs écoutes collectives, issues de livres audio en français et en anglais.

Amandine Vattaire est doctorante au Centre d’Études Linguistiques de l'Université Jean Moulin Lyon 3. Sa thèse s'intitule  « Les Mots à l'oreille » : Une approche audio-narratologique du livre audio dans la littérature jeunesse britannique.

La rencontre sera modérée par Olivier Glain (UJM/ECLLA).

 

Pour aller plus loin

Voir le programme complet du cycle de conférences Art-Enfance-Territoire 2023-2024.